AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

bienvenue sur me before you
me before you se met à l'automne, on démarre en beauté avec un event et des jeux ♥️

Partagez | 
 

 nothing can come between us. (declan&bambie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bambie Kelso
one of us
avatar

(FACE, ©) : jenner, witm.
(PSEUDO) : b_bulle (mel).
(MEETINGS) : 71
(AGE) : vingt-trois ans.


READ MY TEA LEAVES
(RPs): open. (02/04)
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: nothing can come between us. (declan&bambie)   Lun 12 Sep - 10:49

       
NOTHING CAN COME BETWEEN US

   
- DECLAN ZIEGLER — BAMBIE KELSO -

   

Faîtes un vœu et placez-le dans votre cœur. Tout ce dont vous avez envie, tout ce que vous voulez. C’est bon ? Bien. Maintenant croyez que ça peut se réaliser. On ne sait jamais quand un miracle peut arriver, un sourire ou un souhait se réaliser. Mais si vous croyez que ça peut arriver au détour d’une rue et que vous ouvrez votre cœur et votre esprit à cette possibilité, à cette certitude, il se pourrait que vos souhaits se réalisent. Le monde est plein de magie. Il suffit d’y croire. Alors faîtes un vœu. C’est bon ? Bien. Maintenant croyez-y de tout votre cœur.

   la trois cent douze va encore nous faire chier ce soir je sens. ma collègue lève les yeux au ciel en prenant son poste. j'étouffe un rire en replaçant mon stylo dans mes cheveux, attachés en un chignon qui ne tient plus tellement. bon courage parce que, franchement, ceux-là, j'te les laisse. j'ai eu ma dose pour aujourd'hui. cette période de l'année est particulièrement difficile pour nous. la rentrée scolaire, les étrangers encore en vacances, les habitués qui râlent parce qu'on est encore pleins d'étrangers. bref, un joyeux bordel en somme. il est vingt-et-une heure, je viens de terminer mon service, la relève est assurée, je peux rentrer chez moi en toute tranquillité. enfin, chez moi, c'est un bien grand mot. c'est plus chez declan, ce frère que j'ai perdu bien trop tôt et que je viens de retrouver. d'accord, il m'a accueilli les bras ouverts quand j'étais un peu trop dans la merde pour m'en sortir toute seule. mais il y a toujours cette sensation de ne jamais vraiment être à l'abri. on ne s'est pas vus pendant douze ans quand même, ce n'est pas rien. il faut réapprendre à se connaitre, s'habituer l'un à l'autre et recommencer presque tout à zéro. le seul problème, c'est que, moi, je n'arrive pas à lui confier grand chose. avec l'enfance que l'on a eu, je ne sais pas comment il pourrait réagir en apprenant la vérité sur mon adolescence. quelque part, j'ai peur qu'il culpabilise de ne pas avoir été là pour moi, de m'avoir laissé seule dans ma merde et avoir été dans l'ignorance totale de ce que j'avais pu subir. alors, je me contente simplement de rester très évasive et de ne surtout pas trahir mon ressenti lorsque j'évoque les rares moments de tranquillité que j'ai pu avoir pendant son absence. c'est donc perdue dans mes pensées que je rentre à la maison.

après une douche bien chaude et un thé dégusté, je décide d'aller me reposer. les garçons ne sont pas là, rare moment de tranquillité volé. il faudrait que j'aille me coucher, que j'essaye de dormir. pour une fois, ça changerait. je prends le soin d'envoyer un message à shannon parce qu'il me manque ce con et que, de toute façon, il faut bien que je lui raconte ma journée de manière relativement rapide. après un court échange, mon téléphone sonne et son nom s'affiche sur l'écran. un sourire se dessine sur mon visage et je ne perds pas une seule seconde pour répondre à son appel. on a bien dû passer une heure en communication mais on s'en fout parce que, de toute façon, aucun de nous deux n'arrive à dormir. enfin ça, c'était avant que je ressente un peu trop de fatigue. je n'ai quasiment pas dormi la nuit dernière et les courbatures se font déjà ressentir. je prends donc la décision de mettre fin à la conversation. il espère que je trouverais le sommeil. au pire, il sera toujours près à répondre si jamais ce n'était pas le cas. la tonalité se fait entendre et je sais alors que je n'ai plus qu'à poser l'appareil sur le coin de la table basse qui me sert de table de chevet. monsieur chaussette, la peluche qui ne me sépare jamais, est calée dans mes bras, mon corps bascule légèrement sur le côté droit et, sans que je ne prenne gare, mes yeux se ferment et morphée m'attire dans ses bras.

un cri strident s'échappe de ma bouche. je me réveille en sursaut, tremblante de la tête aux pieds. encore un cauchemar. ça faisait longtemps tiens. je serre monsieur chaussette aussi fort que je le peux et me recroqueville sur mon lit, le jambes plaquées contre ma poitrine, ma tête posée sur mes genoux. je fixe le vide, il faut que je me calme. le souffle court, la respiration saccadée. ce n'est visiblement pas gagné. je ne sais pas depuis combien de temps je me suis effondrée, je ne sais même pas si les garçons sont rentrés. je prie pour que ce ne soit pas le cas, parce qu'une nouvelle fois, je ne saurais pas comment esquiver les questions de declan.
   
code by lizzou — img & gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
nothing can come between us. (declan&bambie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: the fun time :: BACK TO THE PAST :: MEMORIES-