AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

bienvenue sur me before you
me before you se met à l'automne, on démarre en beauté avec un event et des jeux ♥️

Partagez | 
 

 Spirits in my head and they won't go. (maxym)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxym Smith
one of us
avatar

(FACE, ©) : jake t. austin (vendetta;avatar/alas;signa)
(PSEUDO) : .gallavich
(MEETINGS) : 382
(AGE) : vingt et un ans


READ MY TEA LEAVES
(RPs): jules
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Spirits in my head and they won't go. (maxym)   Dim 28 Aoû - 15:58


  - maxym smith -
  Tu ne peux pas forcer les gens à t’aimer, mais tu peux les forcer à te craindre.
 
--------------------
nom complet: Son petit prénom, c'est Maxym. Sans e à la fin, parce que ses parents ont décidé qu'il lui fallait quelque chose d'original. Enfin, Maxym lui, il adore son prénom. Puis, son nom de famille, c'est Smith.  âge, date et lieu de naissance : Maxym il a vingt et un ans, il est jeune, et pourtant il ne connait rien à la vie. Il est né le seize décembre, dans la petite ville de Londres. nationalité et origines: Des origines, il en a plusieurs. Enfin, il est de nationalité anglaise mais il a des origines françaises. Ouais, il a vécu une bonne partie de son enfance et sa mère est elle-même française. Alors, c'est un peu cool. métier/études: Il est un étudiant en littérature étrangère, il adore ça. Même si, dans le vrai du vrai, c'est un gros geek par excellence. orientation sexuelle: Il ne sait pas trop ce qu'il est, il n'a jamais eu de relation sentimental, ni même de relation sexuel, alors... Il ne se pose pas vraiment la question. statut civil: Il est célibataire. statut familial: Même si on ne le pense pas, vu sa façon de s'habiller, Maxym c'est un gosse de riche. Il n'a pas eu de très bonne relation avec ses parents, mais ils se supportent mutuellement. traits de caractère: discret - timide - violent - froid - sarcastique - doux - possessif - protecteur - geek - attentif - fidèle - intelligent - impatient - rancunier - lunatique - naïf - tendre groupe: PAPER MINDS. avatar: jack t. austin crédits: gif tumblr (hellagifhunts).

 
dream a little dream of me.
 Quand il est dans une partie de jeu vidéo et qu'il perd, il peut recommencer autant de fois jusqu'à qu'il gagne enfin. (+) C'est un amoureux de world of warcraft, il lui arrive de passer des nuits entières sur ce jeu. (+) Il est puceau. Pour lui, ce n'est pas une honte, c'est juste qu'il ne se sent pas prêt encore et qu'il n'a pas vraiment de personne avec qui il veut faire ça. (+) Il a de nombreuses disputes avec ses parents vis-à-vis de ses études et de sa passion pour les jeux en ligne. (+) Il joue à call of duty uniquement quand il est énervé. (+) Il se mord toujours la lèvre quand il est en train de paniquer et qu'il ne peut rien faire. (+) Il a une demie soeur, d'un ancien mariage de son père, mais il ne l'a connaît pas. (+) Il adore parler français, d'ailleurs, il lui arrive de dire des insultes en français juste parce qu'il sait que beaucoup ne parlent pas cette langue. (+) Il a déjà eu une relation virtuelle qui lui a brisé le coeur tant elle était fausse. (+) Il ne parle pas de lui, il se cache beaucoup dans des choses qui peuvent faire croire qu'il est heureux alors qu'en vrai... Il ne l'est pas vraiment. (+) Il ne pleure jamais, alors quand il pleure, c'est vraiment parce qu'il est à bout. (+) Quand il s'énerve, il peut dire n'importe quoi. (+) Il a un débit de parole beaucoup plus long quand il s'engueule avec quelqu'un, ou alors, dans une situation qui le stresse. (+) Il fume beaucoup.

 
scars and souvenirs.
  Dans cette maison, les cries et les larmes se font souvent entendre. Les voisins peuvent le confirmer, il n'y a que ça. Après tout, à un an, quand on le gronde parce qu'il fait trop de bruit alors qu'il joue avec une petite voiture, Maxym, il ne comprend pas vraiment. Il est jeune. Comment une mère peut foutre une claque à son enfant parce qu'il s'amuse ? Puis il joue seul en plus, il sait qu'il ne peut pas demander à ses parents ou alors il se fait punir. Et il n'a qu'un an, et ça devient grave quand même. Mais c'est comme ça. Papa et maman préparent les cartons, parce que le père Smith a été promu pour une grosse boite à Paris. Et il n'a pas dit non, surtout pas vu le nombre de zéro qu'il y avait dans son chèque. Puis c'est pas comme s'ils allaient payer quoi que ce soit, parce que tout est pris en compte pour son agence en Angleterre. La maison, tout.

Il est tard, à Paris. Encore un mois, et ils repartent en Angleterre. Maxym, c'est un grand garçon maintenant, et il est assez grand pour comprendre qu'il se fait chier dans cette soirée. C'est une soirée chic, une soirée pour dire au revoir aux riches et ça ne plaît pas vraiment à Maxym tout ça. Être dans un costume ne lui plaît pas. « Maxym, tu descends mon cœur ? » Cette voix, ça lui donne envie de mourir. Il n'y a que pendant les grandes fêtes que sa mère se montre aimante, et joue comme une véritable mère, et ça ne lui plaît pas. Il ne répond pas, toute manière, il est trop pris dans sa partie de Mario Kart. C'est la dernière course, avec la rapidité la plus extrême. C'est la dernière, s'il arrive premier, il a fini le jeu. Il y est presque, ses yeux commencent à briller quand il voit la ligne d'arrivée, putain, il a enfin fini son jeu. Encore quelques mètres, un Luigi en voiture plutôt bizarre le double, mais il arrive à reprendre le dessus et désormais, il ne lui reste que peu de distance. Il y arrive, il s'apprête à hurler de joie, encore un peu ... « putaaaaain ! » La claque part. Ses oreilles sifflent. La prestance de sa mère lui fait peur, mais il n'a pas envie de se disputer avec elle. Les gifles, il est habitué, mais ça fait toujours mal dans son estime. « Ton langage jeune homme ! Tu descends, tu me passes ce jeu, et si tu bronches, tu vas me le payer, ok ? » Il hoche la tête, les yeux au sol. « Maxym, tu me regardes. » Le ton de sa mère est froid, alors il sait que ça va vraiment mal se finir. Alors il lève les yeux vers sa mère. « C'est ok ? » « Oui maman. » Le ton de Maxym est suppliant, il ne sait pas vraiment quoi faire, sans se prendre une deuxième gifle. Mais il ne dit rien de plus, et il descend des escaliers sans se faire prier. Parce que sinon, il va pleurer, et d'après papa, les hommes ne pleurent pas.  

Depuis son retour en Angleterre, tout ne se passe pas vraiment comme prévu. Mais depuis qu'il s'est mis à faire du skateboard, les moqueries sanglantes de sa mère le blessent de plus en plus. Cette femme, il ne l'a ne supporte pas. Et pourtant, il y a des périodes où tout se passe bien. Mais là, c'est vraiment le calvaire. Surtout qu'il est tombé en rentrent du lycée. Maxym, c'est devenu un adolescent maintenant, qui s'enferme chaque soir dans sa chambre pour bosser sur ses cours, et puis, lire, mais pourtant, à chaque fois qu'il sort du lycée pour rentrer dans sa maison, il a toujours la boule au ventre. Il a peur, tu m'étonnes, il se fait traiter comme une sous-merde. A force, il devrait être habitué, mais ça ne l'est pas vraiment. Alors, il croise les doigts pour que sa passe inaperçue. Enfin, il dit ça, mais la blessure sur son jean trouée est visible, puis il s'est râpé la joue aussi. Et quand il rentre, il est surpris du calme dans cette maison. Il n'y a que son père, qui est là, assis sur le canapé. Il regarde son fils. « Ta mère va te tuer. » Constate simplement son père. Tu m'étonnes qu'elle va le tuer. Maxym, il s'entend bien avec son père, mais ils se disputent souvent parce qu'il ne prend jamais la défense de son fils et se la ferme comme l'homme soumit qu'il est. Et ça devient insupportable. « Je sais. » C'est la seule chose qu'il dit avant de monter dans sa chambre. Il pose son skateboard sur son lit. En plus des jeux vidéos, et des livres, Maxym a trouvé une autre passion. Ça s'est fait comme ça, un jour. Il a eu envie de s'acheter un skateboard et d'essayer, et depuis, il a continué. C'est un échappatoire qu'il a quand Call of ne lui suffit plus. Puis, les heures passent et il entend sa mère rentrer, puis il entend les assiettes se posaient sur la table. Maxym n'a pas vraiment pris le temps de se changer, puis il ne va pas faire d'effort non plus. Des efforts, pour sa mère, il n'en fait plus vraiment. Alors, quand il descend, quand sa mère le regarde, il souffle un bon coup. « C'est bon maman, c'est rien. » Il répond las, alors qu'elle lui fait une crise depuis plus de vingt minutes. Puis là, il comprend pourquoi c'est si important. Parce qu'elle a une photo de famille à faire par des journalistes, bah ouais, au fil des temps, la famille smith est devenu quelque chose sous les yeux des médias. Mais bon, ça, il s'en fout. Ce n'est pas parce qu'il a une mère dans la politique que ça le touche, il s'en fout vraiment. Ils ne sont pas dans le même monde. « Je savais que j'aurai dû avorter à ta naissance, tu ne sers à rien. T'es vraiment un p'tit con. » Les insultes, il a l'habitude. Mais là, non, ça lui fait trop mal. Alors, il ne dit rien, il lance un appel à l'aide à son père, mais celui-ci ne bronche pas un mot. Alors, il ravale le sanglot qui menace d'éclater, et il se contient pendant tout le repas. Il pourra pleurer cette nuit, dans sa chambre, dans son monde.

A force de mentir aux autres, il se ment à lui-même. Il est devenu un garçon mystérieux, un garçon qui ne montre jamais quand les choses le touchent. Il accepte les critiques, il accepte vraiment tout sans poser de question. Parce qu'il est devenu comme ça, il s'est forgé une carapace en béton. Il sourit, parce qu'il suppose qu'il faut sourire, il se perd souvent lui-même. Mais il est juste perdu Maxym. Perdu, avec la pression de sa mère qui ne cesse de lui rendre la vie difficile. La période la plus dure, c'est son anniversaire. Parce qu'il n'a jamais rien eu, sa mère lui lance des remarques insupportables tout au long de la journée pour lui dire à quel point il ne mérite pas de porter son nom de famille. Il a l'habitude, mais avec l'âge et la maturité, c'est devenu plus difficile à vivre. Alors, son anniversaire est devenue un jour comme un autre, il envie les autres quand ça parle de cadeaux et de gâteau. Lui aussi, il aimerait souffler ses bougies et savoir ce que ça fait, mais non, il ne le fait pas. La seule chose qu'il s'autorise, chaque année, est de s'acheter un muffin et le soir-même, de le manger après avoir lui-même allumer une seule bougie et de se souhaiter lui-même son anniversaire. C'est triste, mais c'est comme ça. Maxym, c'est devenu un garçon solitaire qui s'enferme dans sa chambre, qui peut jouer aux jeux vidéos toute la nuit, qui peut passer sa journée à faire du skateboard, qui passe du temps avec ses amis en gardent un masque sur le visage. Il a appris à faire ça, et maintenant, il s'est perdu dans un chemin que lui seul n'arrivera pas à trouver la sortie.

 
pseudo/prénom: maryane (.gallavich). âge et pays: seize ans (france) connexions: sept jours sur sept (vacance) quatre sur sept (lycée) commentaires sur le forum:     . autres: love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Spirits in my head and they won't go. (maxym)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: creating your life :: IDENTITY CARD :: ON TOP OF THE WORLD-